1 Utilisateur actuellement en ligne

Les peintres au Portrieux

 

UN ANCRAGE ANCIEN ET PRESTIGIEUX

 Depuis la seconde moitié du XIXe siècle, le port d’échouage du Portrieux attire les peintres qui plantent leur chevalet sur sa grève.

Eugène Boudin (1824 – 1898),

Déchargement d'un terre-neuva au Portrieux

Déchargement d’un terre-neuvas au Portrieux

Berthe Morisot (1841 – 1895), 

Les falaises du Portrieux

Les falaises du Portrieux

Paul Signac (1863 – 1935), 

Phare du Portrieux

Phare du Portrieux

Joseph-Alexandre Ruellan (1864 – 1934), 
fils d’armateur et quinocéen de naissance.

Port à mi-marée

Port à mi-marée

 

UNE NOUVELLE DYNAMIQUE

rue_sainte_anneAncien quartier commercial actif, les rues et venelles du Portrieux sont aujourd’hui parsemées de locaux commerciaux, vides depuis de longues années. Pour remédier à ce mitage, le comité de quartier du Portrieux a pris l’initiative de rencontrer les bailleurs de la dizaine de locaux concernés pour leur proposer d’y accueillir des peintres souhaitant exposer leurs œuvres. Nos adhérents ont reçu un accueil favorable et globalement intéressé.

Les locaux concernés seront considérés comme un seul et même espace de galerie et non comme des espaces atelier individualisés. Une structure dédiée, définie en partenariat avec la municipalité, assurerait l’interface entre les bailleurs et les artistes dans le cadre d’un bail précaire renouvelable. Les bailleurs restant ainsi libres de louer ou de vendre leurs locaux si un acquéreur se manifeste.

 
  IMG_5203               IMG_5200  

D’ores et déjà, des initiatives ponctuelles valident cette démarche et l’hôtel du Commerce a accueilli une exposition de Soizic Loquillard et un mini marché de Noël.

                         DSCN2295                     Petit_marche-bijoux

 

UNE PREMIERE OPPORTUNITE

Au début des années cinquante, le peintre briochin Bernard Locca (voir sa biographie ci-dessous) réalise de nombreuses fresques dans le département notamment 300 m2 pour l’hôtel d’Angleterre de Saint-Brieuc qui racontent l’histoire de la Bretagne, des fresques sur le Moyen-Âge breton au manoir du Roselier à Plérin. Ces fresques ont, aujourd’hui, disparu et il ne reste, dans les Côtes d’Armor, que quatre ensembles significatifs de ces oeuvres : l’espace Locca à Lanvollon, la bataille de Saint-Cast à Saint-Cast-le-Guildo, des fresques aux restaurants « Le Neptune » à Binic et au « Bistrot de la Marine » à Saint-Quay-Portrieux.

locca_fresque_nb

Détail des fresques de l’hôtel d’Angleterre

 

 

 

locca_marineLe premier étage du Bistrot de la Marine, quai de la République, abrite six fresques peintes en 1950. Elles furent restaurées, une première fois, par Bernard Locca en 1985 et doivent, aujourd’hui, faire l’objet d’une nouvelle rénovation ou disparaître à terme.

Le comité de quartier du Portrieux a pris l’initiative d’organiser une action collective de mécénat pour financer la restauration de ces fresques et préserver ainsi ce témoignage du patrimoine pictural du Portrieux.

 

 

DEVENEZ ACTEUR DE CETTE RESTAURATION

Une exposition

Du samedi 16 mai au lundi 25 mai 2015 au Centre de Congrès de Saint-Quay-Portrieux, le comité de quartier organise une exposition d’œuvres de Bernard Locca présentées selon trois thèmes : portraits d’enfants ; vie bretonne côté armor et côté argoat ; illustration de livres.

Des animations pédagogiques seront organisées sur le site de l’exposition avec des classes primaires des écoles de la ville.

Une tombola

Monique Locca ayant souhaité que cette exposition soit en entrée libre, elle a, en contrepartie, offert une huile et un dessin original de son mari comme lots d’une tombola. Pour financer la restauration des fresques, achetez et faites acheter des billets de la tombola.
Prix unitaire 2,50 €.

Un financement participatif

 En association avec le site HelloAsso, le comité de quartier a mis en place un système sécurisé de dons en ligne. Soyez donateurs et suscitez des dons autour de vous.

http://www.helloasso.com/associations/comite-de-quartier-du-portrieux/collectes/bernard-locca-restauration-de-six-fresques

 

BERNARD LOCCA (1926 – 1997)

IMG_7057Ce briochin né d’un père cimentier italien du Piémont et d’une mère bretonne devient l’élève d’Emile Daubé à l’école municipale de dessin. Il apprend à croquer sur le vif dans les rues de Saint-Brieuc comme au port du Légué.

Au début des années cinquante, il réalise de nombreuses fresques dans le département, alors des Côtes du Nord, puis il installe son chevalet à Montmartre où il devient rapidement un portraitiste reconnu fixant les traits de : Maurice Chevalier, Edith Piaf, Simone Signoret, le mime Marceau, Charles Aznavour, Jean Yanne et tant d’autres…

L’achat d’une de ses œuvres par le vice-président des Etats-Unis, Lyndon B. Johnson, le rend célèbre en Amérique où il réalise plusieurs expositions. James Stewart et Henry Ford II lui commandent leur portrait.

 Ne pouvant vivre loin de ses racines et de ses émotions, Bernard Locca revient auprès de ses amis de la Butte. Pendant cinq ans, de 1971 à 1976, il collabore au journal télévisé de TF1, présenté par son proche ami breton Roger Gicquel. Il croque d’un trait sûr et efficace les visages qui font l’actualité.

 Bernard Locca fut aussi un illustrateur de livres recherché. On lui doit notamment les illustrations de la « Ballade de la geôle de Reading » d’Oscar Wilde et celles de « Mary-Anne » de Daphné du Maurier.

Commentaires (3)

  • Avatar

    leroux françoise

    |

    monsieur le président ,j’ aimerai faire parti de votre réseau , si cela est possible , je suis moi même artiste peintre à étables sur mer ,je trouve votre idée formidable , peut être je pourrai me rendre utile dans votre association ?…..très cordialement ,françoise leroux .

    Reply

    • Avatar

      thierry_admin

      |

      Bonsoir,

      Toute bonne volonté est la bienvenue. Nos points de contact sont disponibles sur le site. N’hésitez ps à nous rencontrer
      A bientôt
      Le comité de Quartier du portrieux

      Reply

Laisser un commentaire