1 Utilisateur actuellement en ligne

Le blason de la ville

Les armes de St-Quay-Portrieux, telles qu’elles figurent, mais contournées et sans les couleurs sur un cachet de la mairie utilisé dès le 25 janvier 1939, sont « d’or à un navire de sable, ancré, équipé, flammé et voiles carguées ou ferlées, sur line onde de sinople au chef d’azur, chargé d’une tête de crosse d’or accostée de six moucletures, et dix contre-hermines d’argent posées deux et un de chaque côté. L’écu timbré d’une couronne murale d’or à trois tours. A la pointe et à dextre et senestre, les mouettes essorantes supportant la banderolle de gueules portant le nom de la commune en lettres d’argent ». Le précédent cachet, non armorié, à l’effigie de la république, a servi jusqu’au Il janvier 1939 au moins (Arch. Dép. 2.325).Les constructions navales ont donné au blason le navire, qui figure notamment dans les Armes de Paris et Nantes, mais aussi sur les blasons des familles de Lorn et des Comtes d’Argyll, en Angleterre, qui possèdent ce même navire à un détail près. On pense que ce navire est une très ancienne galère, mais en fait, il s’agit d’un bâtiment marin non précisé. II peut être équipé (d’agrès), habillé (de voiles), flammé (équipé de flammes en haut du mât), d’un émail différent. Il flotte ou vogue (« d’azur un navire flottant d’or sur une mer d’argent »). L’héraldique anglaise a le lymphad, ancienne galère de forme élégante, pourvue de deux châteaux avant et arrière élevés, qui donnent à la coque un dessin en côte de melon. Les flancs du vaisseau sont percés de trous pour le passage des rames. Les voiles sont toujours carguées. Telle quelle, cette figure orne notamment les armes des familles de Lorn et des Comtes d’Argyll. 

Le blason de la commune est très ancien. Cependant, en 1985, le conseil municipal a pris la décision d’en faire réaliser deux exemplaires en bois peint, tout spécialement pour la salle d’honneur de la mairie et le centre des Congrès. Le travail fut confié à un sculpteur statuaire, Yann Nicolas, de Brest. Cet artiste, avec son épouse Moned, a déjà produit plus de cinquante blasons à travers la Bretagne, dont ceux de la mairie de Douarnenez et de la Maison du Département du Finistère. Après deux mois de travail, le nouveau blason a été installé dans la salle du conseil municipal. L’ensemble en acajou mesure 1,30 x 1,26 m. Ce dessin a été repris par un spécialiste en héraldique. Des corrections ont été apportées à l’original pour les couleurs. 

Le blason est orné de la crosse de St-Quay, évêque irlandais du VIème siècle, qui aborda sur notre côte, du moins selon la légende, et reçut un accueil peu aimable par les lavandières de Kertugal. Une fontaine porte toujours le nom de ce saint patron, avec le récit de son débarquement gravé dans le granit (rue de la Source). 

L’écu est orné d’un « mur », Saint-Quay ayant possédé le château fortifié de Ruello, à la Ville Mario, et ayant eu le titre de Ville avant la Révolution. Parce que le Baron de Ruello rendait « haute, moyenne et basse justice » au port, la commune de Saintt-Quay-Portrieux a droit à cet ornement dans ses armoiries.

Laisser un commentaire